jeudi 6 novembre 2008

Se Canta / S'il Chante


Devath ma frinèsta
Qu'i a un auseron
Tota la nueit que canta
Canta sa cançon.


Arrepic
Se canta que cante
Canta pas per jo
Canta per ma mia
Qu'ei au luenh de jo.


Aqueras montanhas
Que tan hautas son
M'empachan de veder
Mas amors on son.
Arrepic


Abaixà'vs montanhas
Planas, lhevatz-vos
Tà que posqui veder
Mas amors on son.
Arrepic


Aqueras montanhas
Lèu s'abaixaran
E mas amoretas
Que s'apressaran.
Arrepic


La cançon, segon la legenda, qu'estó escriuda per Gaston Febus, un Biarnès, donc un Gascon, donc un... Non, aquò que s'estanca aquiu. Malament, los "occitaniens" que s'en serveixen com imne.
Decididament, qu'ei la Gasconha qui he l'occitania, en purmèr la soa identitat istorica agranida en tot lo Sud, apuix ua de las soas cançons vàduda imne!




Sous ma fenêtre
Il y a un oiselet
Toute la nuit il chante

Il chante sa chanson


Refrain
S'il chante, qu'il chante,
Il ne chante pas pour moi,
Il chante pour ma mie
Qui est loin de moi.


Ces montagnes
Qui sont si hautes,
M'empêchent de voir
Où sont mes amours.
Refrain


Baissez-vous, montagnes,
Plaines, dressez-vous,
Pour que je puisse voir
Où sont mes amours.
Refrain


Ces montagnes
S'abaisseront bientôt,
Et mes amours
Se rapprocheront.
Refrain


La chanson, selon la légende, a été écrite par Gaston Phébus, un Béarnais, donc un Gascon, donc un... Non ça s'arrête là. Malheureusement, les "occitaniens" s'en servent comme hymne. Décidément, c'est la Gascogne fait l'occitanie, d'abord son identité historique agrandie à tout le sud, puis une de ses chansons devenue hymne!


Aucun commentaire: