vendredi 12 juin 2009

Atelier de poix à Audenge

Article Sud-Ouest:

Audenge, foyer de la poix

 


Tessons de jarre en terre cuite encore recouverts de poix, morceaux de céramique provenant de vaisselle de table... Ce sont les principaux éléments de « mobilier » (objets), découverts depuis le 20 avril dernier, date du début des fouilles sur le site du Maignan, à Audenge. Et ce n'est pas tout : un puits a également été mis au jour, ainsi que des « trous de poteaux dans le sol, qui indiquent l'existence de bâtiments », explique Luc Wozny, chargé d'études en archéologie préventive de l'Institut National de Recherches en Archéologie Préventive (INRAP) et responsable scientifique du chantier.

Ces éléments témoignent d'une occupation à la fois professionnelle et domestique du site, fouillé sur une surface de dix mille mètres carrés, par (seulement) sept archéologues de l'INRAP, qui cherchent à engranger un maximum d'informations d'ici au 28 août prochain, date de la fin du chantier. Ensuite, ils laisseront définitivement la place aux ouvriers et aux engins du constructeur immobilier Kaufman & Broad.

Une activité sédentaire

Ces découvertes sont riches d'enseignement sur le rôle prépondérant qu'a joué Audenge à l'époque gallo-romaine, au niveau de la production de la poix, qui servait à enduire les amphores ou calfeutrer les cales des bateaux : « On trouve des tessons de jarre partout où le pin maritime poussait de manière naturelle, précise Luc Wozny. Mais la présence de ces structures durables nous indique qu'il ne pouvait s'agir ici d'une activité saisonnière. » À terme, l'objectif de ces fouilles est « de mettre en évidence le circuit commercial de la poix, dont Audenge constitue sans doute un pôle fixe de fabrication », ajoute Marie Bilbao, archéologue et responsable du « mobilier ».

Cette hypothèse ne sera confirmée qu'après les analyses menées par différents experts, notamment dans l'étude des poteries et des céramiques. Des palynologues, carpologues et géologues (respectivement spécialisés dans l'étude des pollens, des graines et des fruits, et des sols), sont également associés au projet et effectuent des prélèvements, pour une compréhension plus globale de l'évolution du paysage, et du climat. (Charlotte David)

Pour plus d'informations, Lundi 20h30 dans la salle des fêtes de la mairie, conférence sur le thème "L'âge du Fer en Aquitaine". Entrée libre, renseignements au 05 56 03 81 50.

Aucun commentaire: